Partage pour le temps du carême – 1ère semaine de Carême

 

A partir de la lettre encyclique du Pape François

 « Fratelli tutti » –  « Tous frères »

 

1ère  semaine : un désir de fraternité.

(§1) « Fratelli tutti », écrivait saint François d’Assis, en s’adressant à tous ses frères et sœurs, pour leur proposer un mode de vie au goût de l’Evangile. Parmi ses conseils, je voudrais en souligner un par lequel il invite à un amour qui surmonte les barrières de la géographie et de l’espace. Il déclare heureux celui qui aime l’autre « autant lorsqu’il serait loin de lui comme quand il serait avec lui ». En quelques mots simples, il exprime l’essentiel d’une fraternité ouverte qui permet de reconnaître, de valoriser et d’aimer chaque personne indépendamment de la proximité physique, peu importe où elle est née ou habite.

(§8) Je forme le vœu qu’en cette époque que nous traversons, en reconnaissant la dignité de chaque personne humaine, nous puissions tous ensemble faire renaître un désir universel d’humanité. Tous ensembles : « Voici un très beau secret pour rêver et faire de notre vie une belle aventure. Personne ne peut affronter la vie de manière isolée. Nous avons besoin d’une communauté qui nous soutient, qui nous aide et dans laquelle nous nous aidons mutuellement à regarder de l’avant. Comme c’est important de rêver ensemble !  (…) Rêvons en tant qu’une seule et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères.

 

  • Et moi ? Quel est mon vœu pour le monde et l’humanité aujourd’hui et demain ?
  • Par quels moyens peut-on s’aider les uns les autres à « regarder de l’avant » et « rêver ensemble » ?